PAROISSE LA RÉSURRECTION

La vie après la mort

Le 31 octobre, des sorcières, des fantômes et bien d’autres personnages parcourent habituellement les rues, en quête de friandises. Ce sera l’Halloween. D’où nous vient donc cette tradition?

Différents sites internet nous disent qu’à l’origine, l’Halloween était une fête païenne. Selon la légende, le 31 octobre, les défunts visitaient leurs familles. Se déguiser permettait alors de se moquer de ses propres peurs.

Toujours d’après ces sites internet, Halloween signifie Veillée de tous les saints. L’Église a voulu christianiser ce rite en déplaçant la Toussaint (journée de tous les saints) au lendemain de l’Halloween. Après la mort, on souligne la vie. Or les chrétiens et les chrétiennes ont beaucoup à dire sur ces sujets. Pour eux, la souffrance, et même la mort, peuvent se transformer en des moments de vie.

Aujourd’hui, l’Halloween est une fête socio-culturelle, avec une dimension humanitaire, étant associée à l’UNICEF, organisme aidant les enfants dans le besoin. On retrouve l’entraide, l’amour, valeurs chrétiennes représentant la vie. Ainsi, la mort et la vie se rencontrent, et ce, dans la même fête !

Avec la Toussaint qui suit immédiatement l’Halloween, on revient parler de la vie pour souligner celle des grandes personnes qui ont marqué l’Église.

Enfin, le lendemain de la Toussaint, l’Église commémore les fidèles défunts. Encore une fois, on reprend le thème de la vie, car même si ces personnes défuntes n’ont pas marqué l’Église sur le plan international, leur vie restera toujours gravée dans le cœur de plusieurs chrétiens et chrétiennes. Et les personnes vivantes font vivre différemment leurs êtres chers…

Joyeuse Halloween ! Bonne fête de la Toussaint ! Et bonne commémoration de la vie des personnes décédées qui vous ont été chères…

Guylaine Gagnon